Le 2ème quadrimestre de l’année académique 2019-2020 avait pourtant bien commencé. Après une session d’examens bien remplie, les étudiants avaient eu le temps de souffler un peu avant de reprendre les cours.

Du 24 au 28 février dernier, les étudiants de 1ère année étaient invités à suivre les cours de 2ème année dans une de nos sections afin de valider leur choix de spécialisation. Cette semaine avait été ponctuée par de nombreuses conférences, visites et partages d’expérience. Et pourtant, cette semaine riche en émotions s’était terminée sur fond de crise sanitaire chinoise. Un virus présent sur le territoire chinois depuis le mois de décembre 2019 avait plongé la Chine dans un confinement digne d’un film de science fiction.

Mais à l’heure où les moyens de transport et les déplacements se sont généralisés et multipliés avec une facilité déconcertante, il fallut se rendre à l’évidence : si les marchandises et les hommes passent plus facilement les frontières qu’auparavant, c’est également le cas des virus infectieux… C’est alors que début mars 2020, l’Europe est touchée de plein fouet par le Corona Virus, dit Covid 19. Les zones à risques sont de plus en plus nombreuses, la propagation du virus gagne du terrain et est désormais aux portes de la Belgique. La suite, nous la connaissons tous…

Retour sur les moments forts qui ont marqué la vie de l’Institut Charles Péguy depuis le mois de mars 2020.

Depuis le début de cette année 2020 et plus particulièrement depuis mi-février, le monde entier retenait son souffle. L’épidémie de Corona Virus allait devenir une pandémie et toucher tous les continents. L’Europe n’y a pas échappé et il a fallu aviser. Les secteurs auxquels l’Institut Charles Péguy forment des étudiants depuis plus de 50 ans sont les premiers impactés. Les événements sont progressivement interdits. Dabord ceux de plus de 5.000 personnes, puis ceux de 1.000 personnes et ainsi de suite. Les frontières se ferment peu à peu et le ministère des affaires étrangères recommande de ne plus voyager dans les zones à risque Rapidement, tous les déplacements à l’étranger sont interdits. Les hôtels sont alors désertés et ferment également leurs portes.

Dans un premier temps, l’Institut Charles Péguy n’a pas voulu céder à la panique. La direction et l’équipe éducative en place ont d’abord répondu aux nombreuses interrogations des parents et étudiants en prenant conseil auprès du corps médical mais également auprès des instances de l’UCL quant à leurs dispositions particulières, sans oublier de suivre les recommandations de l’OMS et celles du gouvernement fédéral belge.

En date du vendredi 13 mars, l’Institut Charles Péguy a pris la décision de suspendre tous les cours sous forme présentiels. Dès le lundi 16 mars, l’équipe du secrétariat proposait des cours sous forme distancielle. L’équipe a donc fait preuve de réactivité et a rapidement proposer des solutions digitales adaptées aux cours de tous nos étudiants. Deux plateformes sont alors utilisées : AlloCloud pour les cours en plus grand nombre et WhereBy pour les cours en petits groupes. Certains cours se sont vus également remplacés par des travaux pratiques qui ont tous fait l’objet de fiches pédagogiques claires et précises quant au fond et à la forme de ceux-ci. Chaque professeur a eu l’occasion de se familiariser avec les plateformes afin d’optimaliser leur utilisation, entre chat en ligne, partage d’écran et interaction à distance. Certains professeurs, peu habitués aux nouvelles technologies ont également relevé le défis avec l’aide de l’équipe éducative. L’Intranet a aussi été d’un grand secours puisque la pluparts des documents ou supports de cours y ont été glissés au fur et à mesure.

Depuis 3 semaines, les étudiants reçoivent un lien pour chaque cours sur lequel ils peuvent se connecter afin de poursuivre leur apprentissage en ligne. Néanmoins, pris par l’actualité de leur activités respectives mises à mal par le Covid 19, certains chargés de cours, tous issus du monde professionnel, ont également dû gérer les nombreux inconvénients liés à la crise sanitaire actuelle. Les plannings de cours ont été modifié à plusieurs reprises et certains temps forts de l’année, comme l’épreuve technique en 2ème année, ont été avancés pour libérer plus de plages horaires lorsque l’urgence passée, nous pourrions tous reprendre le cours normal de notre vie. Comme tout le monde, l’Institut Charles Péguy gardait l’espoir de pouvoir réintégrer les auditoires du campus universitaire de Louvain-La-Neuve après les vacances de printemps.

 

Mais très rapidement, en date du lundi 27 mars, l’UCL ainsi que toutes autres universités belges annonçaient qu’elles prolongeraient les mesures de cours sous forme distancielle jusqu’à la fin de ‘année académique, c’est-à-dire jusqu’au début du blocus, le 18 mai prochain.

La direction de l’Institut Charles Péguy a communiqué par voie officielle à chaque nouvelle mesure ou prise de décision imposée par cette situation inédite. Dans chacune de ses communications, madame Meessen a rappelé que face à cette situation exceptionnelle, nous devions tous nous adapter en fonction de nos situations personnelles mais aussi en fonction de nos facultés d’adaptation. Madame Meessen s’est montrée à la fois motivante, rassurante et bienveillante. Elle a également été à l’écoute de chaque étudiant. Après 2 semaines de cours en ligne, la direction de l’Institut Charles Péguy a tenu à offrir un temps de parole à tous ses étudiants. Via ses plateformes, l’Institut Charles Péguy a échangé avec l’ensemble de ses étudiants pour améliorer leur quotidien d’étudiant à distance mais également pour prendre de leurs nouvelles et pour leur permettre de s’exprimer face à la situation. Suite à cela, des adaptations ou des précisions pour certains cours ont pu être apportées aux étudiants. Par ailleurs, la direction et les titulaires de sections ont également échangé avec les étudiants de 3ème année, qui pour la plupart étaient encore en stage en entreprise. A l’arrêt, ces entreprises de tourisme, d’événementiel et d’hôtellerie se sont vue dans l’obligation de mettre leur personnel effectif au chômage économique et ont mis fin au stage de nos étudiants. L’institut Charles Péguy s’est alors assuré que tous les étudiants avaient pu clôturer leur stage dans des conditions correctes au vu de l’immédiateté de ces mesures renforcées par le confinement total survenu en date du 18 mars dernier.

S’il est vrai que pour la plupart de nos étudiants, les vacances de Pâques seront mises à contribution pour la réalisation de travaux pratiques ou la rédaction de leur mémoire de fin d’étude, l’équipe éducative s’engage à terminer l’année académique dans les délais. La direction, les membres de l’équipe éducative ainsi que tous les chargés de cours travaillent ensemble à l’élaboration d’un planning de cours de 20 avril au 15 mai incluant toutes les heures de cours qui n’auraient pas encore été données. Les horaires de cours seront confirmés et communiqués pour le vendredi 10 avril au plus tard.

Comme toutes les autres institutions académiques du pays, l’Institut Charles Péguy est dans l’attente des nouvelles mesures gouvernementales pour la planification et l’organisation des examens. S’il s’avérait que nous ne puissions envisager raisonnablement la session d’examens de juin sous forme présentielle, l’Institut Charles Péguy élabore en ce moment même d’autres solutions pour permettre aux professeurs d’évaluer chaque étudiant de manière objective mais également en tenant compte de la situation à laquelle les étudiants ont dû faire face durant ce 2ème quadrimestre. Dès que l’Institut Charles Péguy sera en mesure de revenir sur le sujet, la direction ne manquera pas de communiquer officiellement sur les mesures qui seront mises en place.

La direction de l’Institut Charles Péguy, souhaite remercier vivement l’équipe éducative qui a fait preuve de mobilisation et flexibilité pour permettre aux étudiants de poursuivre leur cursus au sein de notre établissement désormais virtuel. La direction remercie également tous ses chargés de cours pour s’être rendus disponibles malgré les grandes difficultés qu’ils rencontrent actuellement dans leurs activités professionnelles respectives. Nous leur souhaitons beaucoup de courage et de force pour une reprise rapide et fructueuse. Enfin, la direction de l’Institut Charles Péguy souhaite souligner la ténacité et la motivation sans faille de ses étudiants qui malgré leur jeune âge ont dû s’adapter et s’auto discipliner pour suivre des cours à distance dans une atmosphère délicate et pour certains d’entre eux dans des situations personnelles parfois compliquée. Un grand Bravo à tous nos étudiants !!!

 

Par Géraldine Génicot, Responsable Académique